Les actualités d’Aezeo

Les différentes façons d’utiliser l’énergie photovoltaïque dans l’habitat

Nous pouvons distinguer 4 grandes façons d’utiliser l’électricité issue de vos panneaux solaires photovoltaïques.

  1. Par injection directe (ou revente totale). Dans ce cas, vous n’autoconsommez rien chez vous mais vous revendez directement toute la production (souvent à Enedis mais vous pouvez le faire auprès d’autres fournisseurs d’électricité) avec des prix de rachat compris entre 10 et 20 centimes d’euros. Enedis s’engage à racheter l’électricité à un tarif fixe durant 20 ans.
  1. Par autoconsommation sans stockage : L’électricité produite par vos panneaux solaires est directement consommée par votre habitat, ce qui permet de réduire nettement la facture mais également le soutirage fait sur le réseau et donc votre consommation d’énergie d’origine nucléaire ou thermique.

Dans ce cas, lorsqu’il y a un surplus, c’est-à-dire lorsque vos panneaux vont produire de l’électricité mais que vos consommations ne seront pas assez importantes pour tout utiliser en direct (ce qui est notamment le cas en périodes de vacances ou lorsque vous êtes absents de la maison), l’électricité est injectée sur le réseau et profite aux autres abonnés.

Ce surplus peut être donné gracieusement au fournisseur d’électricité ou revendu selon les tarifs suivants : 

La nuit ou lorsque la météo ne permet pas une production suffisante pour alimenter tous vos appareils en fonctionnement, c’est le réseau qui alimente ou qui complète la production des panneaux solaires. Tout ceci se fait automatiquement sans que vous ayez à intervenir et sans même que vous ne vous en rendiez compte.

Il est également tout simplement possible de ne pas produire de surplus en demandant automatiquement encore une fois à l’onduleur de piloter les panneaux afin qu’ils ne produisent plus si l’on n’a pas nécessité qu’ils le fassent.

  1. Par autoconsommation avec stockage : La production photovoltaïque est consommée par le bâtiment. Le surplus n’est pas réinjecté directement sur le réseau mais dirigé vers un parc de batteries qui pourra vous fournir de l’électricité dans les périodes déficitaires (le soir ou en cas de mauvais temps par exemple). Par ce système, vous pouvez alimenter grâce à votre parc de stockage seulement une partie de votre habitat afin de limiter le nombre et le coût des batteries pour ne secourir que les appareils essentiels (pompes de chauffage, éclairage, congélateur, réfrigérateur…) ou bien votre habitat dans sa totalité.

En cas de surplus, et lorsque les batteries sont pleines, alors nous revenons dans les cas précédents.

Et enfin,

  1. l’ autonomie: Dans ce cas, le réseau est tout simplement absent. Seuls vos panneaux solaires (couplés ou non à un groupe électrogène, une éolienne ou autre…) produisent de l’électricité. Le surplus est stocké dans des batteries pour les périodes déficitaires et votre habitat entier est alimenté en permanence par votre propre production.

Dans ce cas, bien évidemment, l’injection sur le réseau et bien évidemment la vente d’électricité sont impossibles.

Menu